Click Here for English Site

Démence: Préserver l'harmonie au sein du couple

Mme Duchesne* est au stade modéré de la maladie d’Alzheimer et se comporte de manière quelque peu contrôlante. En tant qu'aînée ayant connu l'autonomie, elle est en opposition et croit qu'elle peut faire des tâches qu’elle ne devrait plus faire. Elle est catégorique. Elle déclare avec défi : «Oui, je peux charger le lave-vaisselle.» Cependant, cela n’est pas possible selon son conjoint. Il est alors à bout de nerfs,  stressé et irrité la plupart du temps. Et ce, même s'il est marié avec sa femme depuis plus de 50 ans.

Être conjoint(e) proche aidant(e) d'une personne qui a des épisodes de démence

Après 54 ans de mariage, le couple avait besoin d’aide. La relation était fragilisée par les troubles cognitifs de Mme Duchesne. Ces pertes neurologiques et périodes de démence ont un impact négatif sur le couple. Une solution envisagée était celle de faire appel à un coach de la méthode Montessori adaptée aux aînés avec des problèmes cognitifs.

Changer d'approche pour maintenir l'harmonie au sein du couple vivant avec la démence

Après quelques observations et quelques questions du couple, il était clair qu’une approche Montessori réduirait une grande partie du stress dans la relation de couple. Le coach Montessori pour aînés a expliqué que Mme Duchesne essayait de tout contrôler parce qu’elle était très consciente de sa perte d'autonomie et de contrôle sur sa propre vie. C’était sa réalité et celle-ci venait avec des frustrations.

Accepter la démence pour préserver l'harmonie au sein du couple

Son mari avait été formé auparavant pour accompagner sa femme en tant que proche aidant. Il lui prodiguait d'ailleurs des soins physiques de façon admirable. Cependant, il n’avait pas encore accepté sa réalité et les changements qui venaient avec celle-ci.

Par exemple, le couple a deux enfants adultes qui vivent assez loin de la maison familiale. Leur mère est naturellement très attachée à eux et attristée de ne pas les voir souvent. Lorsqu’elle met la table, il arrive souvent qu'elle ajoute des couverts supplémentaires pour ses enfants absents. Elle parle d’eux ou bien, elle leur parle directement comme s’ils étaient vraiment là dans la pièce. Elle aime cette routine qui lui procure du réconfort.

Réagir aux gestes de la démence dans le couple

Malheureusement, son mari continue d’être dans le déni et s’énerve chaque fois qu'il observe ce comportement. Il lui rappelle continuellement que les enfants ne sont pas avec eux à la table. Il répète encore et encore où ils vivent et qu’ils ne les visitent pas en ce moment. Cette réaction ne fait qu’aggraver la tension au niveau du couple. Dans sa nouvelle réalité, Mme Duchesne a besoin de se geste réconfortant et donc pour elle, ils sont là. Elle ne comprend pas (et ne le peut pas) pourquoi il insiste sur le fait que les enfants ne sont pas là. On peut ainsi comprendre d’où viennent le stress et l’irritabilité.

Changer ses réactions face aux gestes de démence

Le coach Montessori pour aînés a dit à M. Duchesne de laisser faire son épouse et de se joindre à la conversation sur les enfants. L’accompagner dans sa réalité plutôt que d’y résister. Ainsi, lorsque Mme Duchesne a commencé à parler aux enfants au repas, même s’ils n’étaient pas là, son mari lui a plutôt posé des questions sur les choses qu’ils avaient l’habitude de faire ensemble. Il a évoqué de vieux souvenirs familiaux qu’ils partageaient avec leurs enfants. Quand on y pense, ça sonne comme une belle heure de dîner, se remémorer avec joie le passé où les enfants étaient petits et mignons.

Démence: Créer du positif avec le négatif au sein du couple

Se souvenir de vos proches et des moments heureux que vous avez passés ensemble est une chose positive pour tout le monde ; c’est quelque chose qui peut faire sourire n’importe qui – avec ou sans problèmes de mémoire.

M. Duchesne a été impressionné par le changement d'ambiance créé par sa réaction. Il ne pouvait pas croire à quel point cela s’était bien passé. Ce conjoint appréciait l’échange autant que sa femme. Il a rapporté que la soirée a été très agréable et que l’approche avait fonctionné comme un charme.

Cette histoire est un exemple de besoins insatisfaits qui mènent à un comportement réactif chez une aînée atteinte de démence. L'aînée avait besoin de mettre la table pour inclure ses enfants. Elle avait aussi besoin de parler avec eux et à leur sujet. Tant que son mari niait cette réalité, leur communication était difficile et vouée à la discorde. Une fois que son mari a décidé de se joindre à la réalité de sa femme, il a trouvé la vie moins stressante et plus positive.

La relation de couple est plus harmonieuse parce que, M. Duchesne a accepté la nouvelle réalité de sa femme et deuxièmement, Mme Duchesne n’a plus de besoins insatisfaits. Les comportements réactifs sont rarement causés par la démence directement, mais bien par des insatisfactions. Pour mieux comprendre la méthode Montessori pour aînés atteints de troubles cognitifs, optez pour une formation adaptée aux proches aidants.

 

* Noms fictifs